I - Bibliographie anglo-américaine des romans et nouvelles publiés en France

Sont indiqués à l’intérieur des parenthèses le titre original et la date de la première publication (en volumes ou dans des périodiques) anglaise de l’œuvre, ou américaine quand la primo-publication est américaine. Les étoiles représentent mon avis sur l'oeuvre : *médiocre  **moyen  ***bon  ****très bon  *****chef d'oeuvre.

  • La Déesse de la mort (The Goddess of death - avril 1905)*
  • L’horreur tropicale (A tropical horror - juin 1905) ***
  • De la mer immobile (From the tideless sea - avril 1906) ***
  • Le mystère de l’épave (The mystery of the derelict - juillet 1907) **
  • Le cinquième message (More news from the Homebird - août 1907)  ***
  • Le réservoir de la peur (The terror of the water-tank - septembre 1907) **
  • Les canots du Glen Carrig (The boats of the Glen Carrig - octobre 1907) ****
  • La voix dans la nuit (The voice in the night - novembre 1907) *****
  • Le dernier voyage du Shamraken (The Shamraken homeward bounder - avril 1908) **
  • La maison au bord du monde (The house on the borderland - mai 1908) *****
  • Une voix dans la tempête (Out of the storm - février 1909) ****
  • Les pirates fantômes (The ghost pirates - septembre 1909) *****
  • Les spectres pirates (condensé du roman) (The ghost pirates - septembre 1909)
  • La chose invisible (The thing invisible - septembre 1909) *
  • Carnacki, le chasseur de fantômes (condensé de quatre nouvelles) (Carnacki, the ghost-finder - janvier 1910)
  • La porte (The gateway of the monster - janvier 1910) *
  • Le manoir parmi les lauriers (The house among the laurels - février 1910) *
  • La chambre qui sifflait (The whistling room - mars 1910) **
  • Le cheval de l’invisible (The horse of the invisible - avril 1910) *
  • Le mystère de la maison hantée (The searcher of the end house - juin 1910) *
  • L’albatros (The albatross - juillet 1911) ***
  • La chose invisible (The invisible thing - janvier 1912) *
  • Le rêve de X (Le Pays de la Nuit – condensé du roman) (The dream of X - février 1912)
  • Le pays de la nuit (The night land : a love tale - avril 1912) ****
  • L’île de Ud (Captain Jad : The island of the Ud - mai 1912) *
  • L’aventure du promontoire (Captain Jat : the adventure of the headland - novembre 1912)  *
  • L’épave (The derelict - décembre 1912)  ***
  • La chose dans les algues (The thing in the weeds - janvier 1913) **
  • A la recherche du Graiken ( The finding of the Graiken - février 1913)  ***
  • Les chevaux marins (The sea horses - mars 1913)  ***
  • Le bateau de pierre (The stone ship - juillet 1914)  **
  • Le passager du Pampero (The haunted Pampero - mars 1919) ***
  • Eloi Eloi Lama Sabachthani (The Baumoff explosive - septembre 1919)  **
  • Le monstre de l’île aux algues (The call in the dawn - novembre 1920)  ***
  • Le Jarvee ( The haunted Jarvee - mars 1929)  ***
  • Le verrat (The hog - janvier 1947)  **
  • Bibliophilie (The find - 1947) **
  • Les habitants de l’îlot du milieu (The habitants of middle islet –1962) ****
  • L’équipage du Lancing (The crew of the Lancing - 1964) ***
  • Quand s’entrouve la nuit (The riven night - avril 1973) ****
  • Le vaisseau fantôme (seconde fin des Pirates fantômes) (The Phantom Ship - octobre 1973)
  • Le fantôme du Lady Shannon (The haunting of the Lady Shannon - 1975) **
  • La chambre d’épouvante (The room of fear - 1983) *

II - Bibliographie française des romans et nouvelles

Il s'agit ici de donner les publications françaises en volumes des oeuvres de Hodgson, en indiquant quand plusieurs éditions existent du même volume celle qui nous semble être l'édition de référence, à conseiller au lecteur. Pour le contenu détaillé des publications, du moins de celles qualifiées ici d'"éditions de référence", se reporter aux pages "Contes et nouvelles" et "Romans" de ce site.

  • La Chose dans les algues         
En 1967, dans « Deep Waters », August Derleth; le célèbre éditeur d'Arkham House, complète les sept nouvelles fantastiques du volume anglais « Men of the deep waters » (1914) par sept autres[1], dont deux inédites qu’il obtiendra de la sœur de Hodgson, Lissie («Les Habitants de l’Ilot du Milieu » et « L’équipage du Lancing »[2]) et deux non encore publiées en recueil (« Le Monstre de l’île aux algues » et « La Chose dans les algues »). Le recueil français « La Chose dans les algues » publié par les éditions Planète en 1968 reprend l’intégralité des nouvelles du recueil américain, excepté « Le Monstre de l’île aux algues » [3]. C'est la première traduction française, par Jacques Baron, de Hodgson (si l'on excepte des traductions isolées dans des anthologies).

Le recueil « La Chose dans les algues » des Editions NéO paru en 1979 reprend exactement le contenu (y compris la préface de Jacques Baron) du volume édité par Planète en se contentant simplement d'y ajouter une introduction de François Truchaud, la nouvelle manquante, traduite par Habby Sahl, plus deux nouvelles de Carnacki, traduites par François Truchaud, soit 16 nouvelles en tout, la présence des deux nouvelles de "Carnacki" s'expliquant par leur caractère inédit du fait de l'incomplétude de la première édition française de "Carnacki et les fantômes" (Librairie des Champs Elysées - 1977). L'édition Néo, plus complète que celle de Planète, est l'édition de référence. La sortie, le 28 juin 2007, de l'édition Terre de Brume de "La Chose dans les algues" déçoit puisqu'elle n'apporte rien de plus que les précédentes éditions, se contentant de reprendre la traduction de l'édition Néo et la courte préface de Jacques Baron.

 

[1] Le recueil ne comptera toutefois que 13 nouvelles et non 14, car les deux parties de « From the tideless sea » seront rassemblées pour ne former qu’une seule nouvelle.
[2] En fait, Derleth avait déjà publié «Les Habitants de l’Ilôt du Milieu » en 1962, et « L’équipage du Lancing » en 1964, mais dans des anthologies comprenant des récits d’autres auteurs.
[3] Comme dans le recueil « Men of the Deep Waters », « From the tideless sea » y est cependant divisée en deux nouvelles, intitulées « De la mer immobile » et « Le cinquième message ». Le recueil français comporte donc 13 nouvelles. A noter que la seconde partie de « From the tideless sea » porte dans certaines éditions le titre : « More news from the Homebird ».
 
  • La Maison au bord du monde          

L'édition de référence est celle de Terre de Brume collection Terres Fantastiques de 1999. Traduction de Jacques Parsons. Les précédentes éditions, dont la première date de 1971 par Opta, sont moins complètes, moins soignées, moins sérieuses.

  • Les canots du Glen Carrig          

L'édition de référence est celle de Terre de Brume collection Terres Fantastiques de 2004.  Traduction de Jacques Parsons. Les précédentes éditions, dont la première date de 1971 par Opta, sont moins complètes, moins soignées, moins sérieuses.

  • Les Pirates fantômes          

L'édition de référence est celle de Terre de Brume collection Terres Fantastiques de 2002. Traduction (avec hélas quelques erreurs - cf page romans -) par Jacques Parsons. Les précédentes éditions, dont la première date de 1971 par Opta, sont moins complètes (pas d'annexes), moins soignées, moins sérieuses.

  •   Carnacki et les fantômes           

L'édition de référence est celle des éditions Terre de Brume de 2007 dans la collection des Terres fantastiques, qui regroupe les neuf aventures du héros inventé par Hodgson + "La Déesse de la Mort". La première édition de ces enquêtes paranormales par la Librairie des Champs Elysées en 1977 dans la collection Le Masque/Fantastique est incomplète, tout comme le recueil NéO de 1982 (voir supra le commentaire sur "La chose dans les algues"). Traduction de François Truchaud, Emile Chardome et Gérard Dôle.

Présentation de l'éditeur : "Si les neuf aventures de Carnacki du romancier anglais William Hope Hodgson (1877-1918) ont déjà été publiées en France, elles ne sont plus disponibles depuis longtemps, et ce recueil, Carnacki, le chasseur de fantômes, est inédit par bien des aspects. Pour la première fois, les nouvelles sont présentées dans l'ordre chronologique de parution initiale, avec les annonces et illustrations originales réalisées en 1910 pour la revue londonienne The Idler. Une des aventures, " La Porte du monstre ", figure ici dans sa rarissime traduction française de 1924, plus conforme au ton de l'édition anglaise, ne serait-ce qu'en raison de sa proximité dans le temps. L'attrait de ce recueil réside aussi dans la richesse de ses compléments : " Carnacki, le chasseur de fantômes " également titre d'un récit promotionnel réalisé par Hodgson lui-même pour se faire connaître du marché américain; "La Déesse de la mort ", texte traduit spécialement par Gérard Dôle, une nouvelle de Hodgson totalement inédite en français et, en quelque sorte, une aventure de Carnacki sans Carnacki. Archétype du détective du surnaturel, Carnacki influencera considérablement ses successeurs, au nombre desquels l'illustre Harry Dickson." 

  • Le Pays de la nuit          

L'édition de référence est celle de Terre de Brume collection Terres Fantastiques de 2004. La première édition par Opta, collection "Aventures fantastiques" de ce roman (1977) bénéficiait en effet d'une traduction de Jean-Pierre Pugi, revue avec bonheur par le traducteur lui-même pour l'édition Terre de Brume, qui comporte en outre une préface ainsi qu'une bibliographie de l'oeuvre. Quant à l'édition NéO de 1982, elle reprenait exactement le texte du volume des éditions Opta avec une préface différente.

  • L'horreur tropicale         

L'édition Néo de 1982 propose une traduction intégrale par François Truchaud de "Out of the storm", le recueil anglais de 1975 et demeure à ce jour la seule édition française de ce recueil.

  • Les Spectres pirates          

Ce recueil des éditions Encrage a été publié en 1988. Il ne correspond à aucun recueil anglais ou américain. Il s'agit de textes réunis par Xavier Legrand-Ferronnière. Traduction par Patrick Marcel sauf  le conte "Quand s'entrouve la nuit" traduit par Maurice Lévy.

 

 




Créé avec Créer un site
Créer un site gratuitement